Lécithine marine et autres lécithines

 

 

Le terme « Lécithine Marine » peut être source de confusion.

 

Fausses lécithines marines : certains produits sont abusivement nommés de la  « lécithine marine ». Il s’agit en fait de mélange de lécithine végétale et d’huile de poisson. Ils ne contiennent donc pas les oméga-3 DHA/EPA sous forme liée aux phospholipides. Ces produits sont bien moins onéreux. Mais n’ont pas la même utilité.

Lécithines marines d’origine non précisée : il existe également certaines lécithines extraites de sous-produits de la pêche, dont on ne sait pas trop à partir de quoi elles sont extraites (intestin, peau, tête de poisson ?) ni d’où elles proviennent,et dont les analyses ne sont pas précisées. Après vérification de leur composition, il apparaît que d’un produit à l’autre la teneur en phospholipides est tout à fait variable.

Oemine P. S.O. contient une lécithine très concentrée extraite du caviar de poissons sauvages. Sa particularité est de contenir un TAUX CONSTANT de phospholipides, d’oméga-3 DHA et EPA. En effet, pour que les œufs soient viables, les poissons doivent y concentrer un taux maximum de lécithine.

Oemine P. S.O. est le seul produit qui peut revendiquer de par sa composition le maintien d’une peau normale. Il est protégé par un brevet d’application portant notamment sur le psoriasis.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *